Un robot humanoïde construit pour aider la population vieillissante japonaise !

Le HRP-4 est un robot humanoïde sophistiqué développé par l’institut national japonais des sciences et technologies avancées. Le robot ressemble bien à un bon athlète. Le HRP-4 mesure 150 cm de haut et son poids ne dépasse pas 39 kg.

Le HRP4 doté de 34 degrés de liberté (sept pour chaque bras, deux pour chaque main, deux dans la taille, six dans chaque jambe et deux dans le cou).

Le but de ce programme scientifique est d’aider les citoyens japonais qui sont devenus de plus en plus vieillissants avec des robots humanoïdes intelligents et capables de les escorter dans leur mobilité journalier et qui permet aussi les amuser.

Regardez cette séquence vidéo pour prendre une idée sur l’intelligibilité avec laquelle le robot bouge et comment il suit un objet en déplacement.

 


HRP-4 un robot humanoide japonais par sergeipopov66

Le robot spherique de Greg Schroll

Il y a plusieurs façons pour qu’un robot devient mobile. Des chercheurs spécialistes dans le développement de robot équipent ses créations avec des roues, d’autres avec des pattes, ou encore avec des jambes. Une solution encore plus étonnante est de transformer le robot en une roue sphérique se déplace grâce à un système de masses internes.

Le robot sphérique peut se familiariser avec tous les types de terrains y compris sur l’eau ! Il est très appréciable, spécialement pour les missions des découvertes spatiales. Ce robot ce déplace en bougeant leur centre de gravité à travers des masses internes. L’inconvénient c’est qu’il peut être coincé sur certains obstacles, car il ne peut pas sortir sa masse interne au -delà de son diamètre, c’est pour ça que sa force de levier est réduite.

L’inventeur Greg Schroll a développé un robot sphérique qui utilise des gyroscopes pour se déplacer et se diriger au lieu du système de masses. Le principal avantage est que le couple créé par ces gyroscopes augmente avec la vitesse de rotation. Avec cette technique le robot est capable de sauter depuis des trous ! (suite…)

Nao le robot humonoïde d’Aldebaran Robotics

Nao est un petit (58 cm de haut) robot humanoïde autonome qui peut se présenter, il parle plusieurs langues. Le robot est connecté à internet, il peut jouer au football et danse aussi. Plutôt conçu à l’origine comme vecteur de communication, il peut être utile dans les activité en contact avec des clients, mais a trouvé depuis sa création et gràce à ses 5 évolutions, tout un tas de ‘métiers’, de danseur dans un spectacle à aide dans des foyers pour autistes ou personnes agées…

Aldebaran Robotics
Une société française basé à paris et spécialisée dans le développement des Robots humanoïdes.
L’équipe d’Aldebaran Robotics (nom commercial de SoftBank Robotics), se compose actuellement de 140 personnes s’occupent du développement et de la vente.
La société possède deux autres bureaux à Boston et Shanghai.

Nao est le premier robot humanoïde de la société, bientôt rejoint par Pepper et Roméo…

Un oiseau robot construit sur le model Goéland argenté

SmartBird est un robot volant ressemble parfaitement à l’oiseau Goéland argenté. Cet oiseau robot est commandé sur terre en temps réel par un système émetteur/récepteur.
Le SmartBird est doté d’un moteur capable d’assuré les mouvements des ailes pour le décollage et le vol. Une fois en vol, la queue agit comme un gouvernail pour diriger l’oiseau dans l’air. (suite…)

Murata Boy, le robot qui peut conduire un vélo !

Un robot cycliste inventé par Murata Manufacturing une entreprise japonaise, le robot s’appelle Murata Boy.
Son hauteur et de 50 cm et son poids est environ 5 Kg avec le vélo, ce robot a été exposé en octobre 2005 au Japon pour montrer l’expérience de la société en matière de capteurs. Ce Robot est équipé de 4 capteurs et connecté par wifi à un PC pilote, le robot est susceptible d’évoluer sur un madrier horizontal, de contourner des obstacles sur un sol plan et de suivre un circuit préprogrammé. Grâce à un volant d’inertie interne tournant à une vitesse importante il peut faire du surplace.

Ses capteurs sont :
* un capteur de vitesse angulaire qui, accompagné de la mesure de la distance parcourue, permet de rétablir la trajectoire ;
* un capteur de roulis pour le contrôle de l’équilibre ;
* un détecteur ultrasons d’obstacle ;
* un détecteur de choc pour déterminer les caractéristiques du sol. (suite…)